Les jours ailleurs ~ Street Art Toulouse

Je partage avec vous mes coups de cœur voyages à travers la série « Les jours ailleurs ». Lorsque je visite une ville, j’aime faire des Street Art Tours quand elle s’y prête. C’était le cas pour Amsterdam, Berlin et Paris.

Savez-vous que l’Office de Tourisme de Toulouse propose également son Graff Tour et que Toulouse est la 2ème ville la plus graffée de France? Alors, pas besoin d’aller très loin pour faire de nouvelles découvertes.

La visite se fait à bus et à pieds dans plusieurs quartiers de la ville, accompagnés d’une guide de l’OT et de l’artiste graffeur, Flavien Flavor alias Mile. On a découvert l’histoire du graff à Toulouse et certaines des plus belles fresques. Le Street Art est bien présent à Toulouse. Les artistes toulousains ont su très tôt s’auto-gérer, se fédérer pour monter des projets communs et des évènements dans la ville rose. Ces dernières années, il est en pleine évolution. En témoigne le nombre d’évènements autour du Street Art comme Rose Béton, Mister Freeze… Les murs de la ville se couvrent chaque année un peu plus de fresques dont certaines commandées par la Mairie (ou avec son autorisation), des entreprises, des particuliers…

Je vous embarque avec moi pour cette visite. On commence par le début du graff à Toulouse avec un dinosaure que l’on peut encore voir au Jardin d’Embarthe, quartier Arnaud Bernard. Il a été réalisé en 1994 par la Truskool. Il témoigne des premières influences du graff : les dessins animés et les mangas. Les artistes toulousains ont apparemment été les premiers en France à communiquer avec ceux de l’étranger, notamment et surtout avec ceux des Etats-Unis.

Fresque graff jardin Embarthe Arnaud Bernard Toulouse

On continue dans le quartier, dans la rue Gramat. On y trouve tous les styles de graff (graff à la bombe, au pinceau, pochoirs, stickers, collages) et notamment des chromes. Ils étaient les plus fréquents au début du graffs. En effet, avant que la commercialisation de bombes de peinture, on utilisait des bombes pour voiture métallisées. Une partie de la rue a été recouverte lors de l’édition 2017 du festival Latino Graff.

street art Toulouse rue Gramat street art Toulouse rue Gramat 2 street art Toulouse rue Gramat 3 street art Toulouse rue Gramatt guaté Maograff toulouse rue gramat 1K4A2332 1K4A2335 street art Toulouse rue Gramat 5 street art Toulouse rue Gramat 7 street art Toulouse rue Gramat Latino graff festival street art Toulouse rue Gramat Latino graff festival 1K4A2343 1K4A2344-2 1K4A2349 street art Toulouse rue Gramat 8

On poursuit par un bâtiment place Arnaud Bernard. Il est le fruit de la collaboration de plusieurs artistes (Siker, Ceet, Soone, 2Pon, Tober, DER et Tilt) : on voit plusieurs bandes, comme du papier déchiré. La Mairie de Toulouse n’avait pas imposé de thème mais avait seulement demandé un rappel des couleurs de Toulouse. On trouve des tons chauds de rouge, un clin d’œil à nos jolies briques. La fresque fait près de 30m de haut!

street art toulouse fresque arnaud bernard

Direction Les Minimes pour la plus grande fresque de Toulouse inaugurée au mois de février 2018. Quelle découverte! Elle a été réalisée par 100Taur, un artiste pluri-disciplinaire que j’ai eu le plaisir de rencontrer. Son univers qui mixe dessin animé et mythologie est fantastique. Je pourrais utiliser d’autres superlatifs. Je vous laisse plutôt voir son travail :

street art Toulouse 100taur street art Toulouse 100taur 2 1K4A2362 street art Toulouse 100taur 3 street art Toulouse 100taur 4 street art Toulouse 100taur 4 1K4A2384

Nous avons ensuite longé la gare Matabiau en bus. On trouve toujours beaucoup de graffs autour des gares et des stations de métro car ce sont des lieux de passage parfaits pour montrer son travail et se faire (re)connaître.

1K4A2391

Fresque Rue Cazeneuve – Festival Rose béton 2016

On croisera une péniche toute recouverte près du Port Saint-Sauveur et un peu plus loin, une grande fresque signée Aryz, un artiste espagnol qui peint au pinceau. Je mettrai un lien vers sa page plus bas.

street art Toulouse Aryz

On fait un arrêt dans le quartier Empalot pour découvrir 2 autres fresques XXL réalisées par un grand nom du Street Art : Henrich Beikirch (Allemagne). Malheureusement, celle du berger marocain va bientôt disparaître car l’immeuble va être détruit. Le Street Art est un art éphémère mais on s’en attriste quand même… Ces réalisations toutes en nuances de gris sont impressionnantes. Tout d’abord, Beikirch a su jouer avec les volumes du bâtiment qui n’est pas plat comme on pourrait le croire : il forme un angle droit! Ensuite, la qualité des détails font presque penser à une photographie. Pourtant, quand on s’y attarde, on voit bien qu’il s’agit de peinture. On peut même voir des coulures, de la texture.

street art Toulouse Henrich Beikirch street art Toulouse Henrich Beikirch 2

La visite se termine par une note féminine, celle de Miss Van. Je me souviens encore de ses femmes aux formes généreuses qui habillaient les rues de Toulouse quand j’étais adolescente. Elle était une des premières femmes à se faire reconnaître dans ce milieu très masculin. Son style a beaucoup évolué et j’aime encore plus! Il y a beaucoup de délicatesse et de poésie dans cette fresque. Rien que le nom : « La Symphonie des Songes »…

1K4A2423 street art toulouse fresque miss van 1K4A2441 street art Toulouse

Quelques noms d’artistes dont vous pouvez voir le travail dans les rues de Toulouse :

100Taur / Afat / Aryz / Beikirch / Ceet / DER / Fafi / Jace / Mademoiselle Kat / Maye / Mile / Miss Van / MondéMr Chat / Reso / Siker / Snake / Soone / Tilt / Tober

Et pour aller plus loin

Téléchargez l’application Street Art Cities. Vous trouverez les plus belles fresques sur une carte interactive. De quoi organiser une chasse aux graffs à Toulouse ou ailleurs!

L’OT de Toulouse propose d’autres dates pour cette visite. J’en referai une autre sans hésiter l’année prochaine car le contenu changera  :  de nouvelles fresques disparaissent et apparaissent sans arrêt.

De Belleville à la Villette

Mon amie Marion et moi avons profité d’un déplacement au Salon du Bourget pour nous promener une journée autour du Canal Saint-Martin. Nous avons atterri dans le 10ème arrondissement de Paris presque par hasard. Nous n’avions rien organisé et 3 jours avant le départ, nous n’avions pas réservé d’hébergement. Il restait une chambre double dans une auberge de jeunesse qui avait l’air vraiment très sympa, à côté du Canal Saint-Martin. Je n’avais jamais été dans ce coin, il m’évoquait juste une chanson de Mano Solo.

Bilan : on a beaucoup aimé les alentours du canal. Le quartier est plutôt bobo. On y trouve plein de bars et de restaurants sympa, de centres culturels alternatifs comme je les aime, de boutiques concept… Les parisiens aiment se détendre au bord de l’eau. C’est très animé. Et puis, il y a des quartiers intéressants autour : La Villette au bout du Canal Saint-Martin et non loin, Belleville, quartier populaire et cosmopolite avec ses murs de graffs qui ont motivé notre visite.

Voici quelques coups de cœur :

Du  Canal Saint-Martin à La Villette

Une croisière sur le canal, ça peut paraître un peu plan-plan mais avec la canicule et mon bidon rond, j’ai apprécié cette balade matinale entre la Seine et la Villette. Surtout la partie sur le canal ombragé! Le point de vue sur la ville est différent et on a le temps d’écouter les anecdotes drôles et parfois glauques de l’histoire de la construction du canal (je vous passerai les détails).

Croisière sur la Seine ParisCanal Saint Martin Paris1K4A4626Street art quartier La Villette Paris 2Street art quartier La Villette ParisStreet art quartier La Villette canal quartier La Villette Parispénice canal quartier La Villette Paris       1K4A4644Quartier La Villette Paris

L’art de la rue à Belleville

On peut très bien se balader et découvrir les graffs au fil des rues. Mais si vous aimez le street art, testez une sortie avec un guide qui connait son sujet : ça change tout!

On en apprend plus sur l’histoire du street art, sur les différentes techniques, les courants et influences. Nous sommes passés par Street Art Paris. Je vous les conseille! Nous n’avons pas fait toute la visite de 3h. Enceinte, je suis beaucoup moins endurante, surtout sous un soleil de plomb et des températures supérieures à 30°C :-)

Quartier La Villette Paris 21K4A4659Street art quartier Belleville Paris 51K4A46481K4A46491K4A4669Street art quartier Belleville Paris 3street art paris 2Street art Belleville Paris 6Street art Belleville Paris 5

Street art quartier Belleville Paris 4Street art ParisStreet art Belleville Paris 4

1K4A4691

1K4A4699Street art quartier La Villette 3Street art Belleville Paris 3Street art quartier Belleville Paris 2Street art quartier Belleville ParisStreet art Belleville Paris

Carnet d’adresses

Où dormir?

Generator Paris

Place du Colonel Fabien – 10ème arrondissement

Coup de cœur pour cette auberge de jeunesse design, la taille de la chambre (une double twin) et le toit-terrasse qui offre un très beau coucher de soleil sur les toits de Paris et le Sacré Coeur.

Où boire un verre?

Le Comptoir Généralun bout de Caraïbes dans le 10ème arrondissement <3

80 Quai de Jemmapes, 75010 Paris

Le comptoir Général Paris canal saint martin Le comptoir Général Paris canal saint martin 2 Le comptoir Général Paris canal saint martin 1 Le comptoir Général Paris 3

1K4A4583

1K4A4579 Le comptoir Général Paris 2 Le comptoir Général Paris

Où manger?

Vous avez du choix, à tous les prix! Plein de restaurants très bien notés.

Nous avons beaucoup aimé notre pause gourmande chez Don Antonia, boulangerie portugaise. Adresse : 8 Rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris

 

Vous connaissez ces coins? Quels sont vos coups de cœur?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Séjour à Londres avec un enfant

Ma luciole a bien grandi, 9 ans déjà! Il demandait à venir avec moi lors de mes derniers séjours à l’étranger. Je me suis dit que Londres serait une ville parfaite pour un premier voyage. Cette ville ne manque pas d’activités pour petits et grands!

Je ne vais pas publier toutes les photos de ces 5 jours à Londres. Je vais plutôt me concentrer sur les activités qui avaient été prévues pour lui (mais pas que, mon chéri et moi sommes restés de grands enfants ^^). Voici quelques idées d’activités gratuites et payantes pour occuper vos enfants lors de votre séjour dans la capitale britannique :

Les balades dans les différents quartiers de Londres

Les rues de Londres de manquent pas d’animations. On trouve des artistes de rue dans de nombreux quartiers.

Raphaël a adoré se déplacer en métro et en bus à étage (surtout quand on avait la chance d’être devant). Il reste des routemasters, ces bus à étage vintage, en service sur la ligne n°15. Nous l’avons emprunté de la Tour de Londres à Trafalgar Square.

Les enfants apprécient aussi de voir la relève de la garde à Buckhingham Palace. Il y a beaucoup de monde : arrivez au moins une demi-heure à l’avance pour être bien placés. Nous sommes arrivés avec à peine 15 minutes d’avance : nous n’avons pas vu grand chose à cause de la foule et des perches télescopiques pour Smartphone…

Londres compte de nombreux parcs, de vrais petits poumons verts. Nous n’avons pas eu le temps de nous promener dans les plus connus mais ce doit être super de les parcourir à pied ou à vélo!

Coup de cœur pour Camden Town, son ambiance, ses marchés et ses boutiques atypiques!

camden town londrescaamden town london londres animations de rue

Musée Histoire Naturelle de Londres

Principalement intéressés par l’exposition permanente sur les dinosaures, nous avons fini par visiter tout le musée. Certaines expositions sont vieillissantes mais toujours intéressantes. Le lieu vaut à lui seul la visite!

Entrée gratuite (sauf expositions temporaires)

Quartier : Kensington

Nous n’avons pas eu le temps de visiter le British Museum : ce sera pour une prochaine fois (oui, parce que l’enfant a décidé de façon unilatérale qu’on y retournait cet été… En vrai, il faudra qu’il soit un plus patient!)

musee histoire naturelle londres

Lego en folie!

Les magasins de Leicester Square attirent inévitablement les enfants : Nickolodeon, M&M’s World et bien sûr LEGO Store! Les enfants sont émerveillés et excités. Il va falloir gérer leur frustration de ne pas pouvoir tout acheter parce que les tentations sont fortes! A visiter donc avec modération.

Quartier : West End

Nous avons vu une publicité dans le métro pour une exposition : l’Art of Brick – DC super Heroes. Il s’agit d’une exposition sur le travail de l’artiste Nathan Sawaya. Il a créé, avec plus de 2 millions de briques LEGO, des sculptures grand format de super-héros DC Comics. Je vous conseille de visiter cette exposition : on en prend plein les yeux!

[Attention spoil] L’exposition finit avec un gros WOW qui fait son effet sur les grands et les petits : la réplique grandeur nature de la Batmobile : plus de 480 000 briques!

Quartier : South Bank

expo the art of the brick DC super heroes londres

art of the brick DC super heroes londresthe art of the brick DC super heroes londres

IMG_8932art of the brick DC super heroes londres avec enfantexhibition the art of the brick DC super heroes londonart of the brick DC super heroes london justice leagueart of the brick DC super heroes londres flashExposition Art Lego DC Comics Londresexpo the art of the brick DC super heroes londonthe art of the brick DC super heroes londres bathart of the brick DC super heroes londres uk batmanart of the brick DC super heroes londres batmanjoker the art of the brick DC super heroes london   art of the brick DC super heroes london ukart of the brick DC super heroes london uk lego sculpture

 

Studio Warner Bros – Harry Potter

Les studios Harry Potter ont motivé en grande partie notre venue à Londres avec ma luciole.

La visite dure environ 3h-4h. L’exposition plaira à tous les âges. Les plus petits apprécieront les ateliers et les activités interactives, les décors immersifs. Les plus grands s’attarderont sur les coulisses de l’adaptation de la saga qui sont passionnantes.

Personnellement, j’ai été un peu déçue par la toute nouvelle attraction de la forêt interdite : je m’attendais à quelque chose de plus spectaculaire…

Un gros coup de cœur! A ne pas manquer si vous aimez l’univers d’Harry Potter!

Studio warner bros harry potter london entranceStudio warner bros harry potter salleIMG_8567Studio warner bros harry potter londresexpo harry potter londresStudio warner bros harry potter london Studio warner bros harry potter londres salle commune gryffondorStudio warner bros harry potter london dumbledoreStudio warner bros harry potter londres bureau dumbledoreStudio warner bros harry potter londres salle de classe potions  Studio warner bros harry potter londres salle de classe potions 2Studio warner bros harry potter londres salle de classe potions 3Studio warner bros harry potter london avec enfantStudio warner bros harry potter londres maison weasleyStudio warner bros harry potter londres coulissesStudio warner bros harry potter london mandragoreStudio warner bros harry potter london mange-mortStudio warner bros harry potter londres 2Studio warner bros harry potter londres forêt interditeSéjour à londres avec enfant(s) Studio warner bros harry potter londres chemin de traverseStudio warner bros harry potter londres chemin de traverse boutiques   Studio warner bros harry potter london chemin traverse bonbonsStudio warner bros harry potter londres poudlard express

Quartier : extérieur de Londres – Leavesden

Les agences vous proposent un forfait entrée + transfert à des prix exorbitants. Il est pourtant simple de s’y rendre avec le London Overground ou le train jusqu’à la gare de Watford Junction. De là, prenez la navette des studios Warner (payante : 2,50 pounds). Vous ne pouvez pas la louper!

Nous avons utilisé le London Overground. Nous avions une Oyster Card zone 1-2. La gare se trouve en zone 8 : il vous suffit de régler la différence au retour, aux caisses automatiques. C’est de loin le plus économique si vous avez une Oyster Card.

Vous avez d’autres bons plans pour un séjour à Londres avec un enfant à partager?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Quelques jours en Corse

En juillet, mon chéri m’apprend qu’il va donner un stage de sculpture et de peinture de figurine en Corse (découvrez son travail sur http://www.graphigaut.fr). Un clic sur EasyJet et quelques mois plus tard, nous voilà partis pour 5 jours à Corte en Haute-Corse. Pendant ses cours, j’ai pu découvrir cette jolie ville de montagne et ses alentours : la vallée de Restonica, la route de vins à partir de Saint-Florent, la magnifique plage d’Ostriconi, l’île Rousse et tout un tas de petits villages sur le chemin pour Calvi.

Je suis partie en m’imposant une contrainte : n’amener qu’un seul objectif, mon nouveau bébé, le Sigma Art 35 mm 1.4. C’était l’occasion de faire connaissance et de s’apprivoiser :)

Les photos de paysage ne sont pas ma spécialité : je préfère de loin les portraits. Quand il n’y a pas d’humain dans la photo, j’ai du mal à y trouver un intérêt. Ce séjour en Corse en basse saison m’a permis de m’y exercer un peu plus. Vous verrez peu de gens sur ces photos ou alors, ils seront secondaires, au service du paysage, et pas l’inverse.

Comme pour mes précédents articles de voyage, je vais vous présenter mes coups de cœur.

Corte et la vallée de la Restonica

Corte se situe au centre de la Corse, dans une région montagneuse à 1h de Bastia (70 km mais on s’exprime plutôt en heure pour parler de trajet car on ne circule pas vite sur les routes corses). A l´époque de l´indépendance de la Corse entre 1755 et 1769 sous Pasquale Paoli, Corte était la capitale. Certains disent que Corte, c’est l’âme corse.

On peut se promener dans les rues de la vieille ville, contempler le coucher du soleil depuis le belvédère de la citadelle, visiter le musée de la Corse, boire du vin accompagné de fromage et de charcuteries corses en admirant les montagnes et faire des randonnées dans la vallée de la Restonica. Beaucoup de touristes viennent faire des randonnées dans les alentours. Nous sommes tombés sur le charme des gorges de la Restonica, assez pour avoir envie de faire une randonnée jusqu’au lac du Melo. Je ne suis plus très sportive, alors il fallait vraiment que je sois motivée :)

Corte (vieille ville) :

couleur-ville-cortecorti-corsicacorte-corsicacorte-corsevue-sur-tour-genoise-corteville-haute-corteimg_1028belvedere-corte-corse citadelle-de-corte-corse

La vallée de la Restonica :

On prend la route en voiture pour la bergerie. Ça sent le pin. On longe la rivière et les nombreuses piscines naturelles où on irait bien se baigner si l’eau transparente et turquoise n’était pas à 8°C. Le soleil perce entre les arbres et baigne de lumière les montages environnantes. On croise des vaches sur la route. Il paraît qu’on en trouve des sauvages.
On improvise une randonnée pour le lac du Melo (1730 m) sensée être facile. Ça grimpe pas mal (beaucoup!) les 30 dernières minutes. Au milieu de la randonnée, on tombe sur un croisement : à gauche, la route la plus facile (on la prend ^^) et à droite, celle qui est plus technique (chaînes, échelles métalliques….). La vue sur le lac récompense nos efforts. On y reste plus d’une heure, à observer la lumière. Je prends des photos et mon amoureux fait un dessin pour remercier notre hôte.
vallee-restonica-corsegorges-de-la-restonica-cortevallee-restonica-corte-corserestonica-corseimg_0951restonica-montagne-corteimg_0942   img_1355 lac-de-melu-restonica-corserestonica-randonnee-lac-melo lac-melu-restonica lac-vallee-restonica
Pour les plus courageux, il est possible d’aller voir un deuxième lac plus haut : le lac de Capitello (1930m).

 

Le site d’Ostriconi

C’est mon coup de cœur du séjour. J’y suis revenue deux jours de suite sur cette superbe plage sauvage. J’avais lu son nom lors de mes recherches sur les plus belles plages de Balagne sur internet et le corse avec qui j’ai déjeuné sur mon chemin pour Calvi me l’a vivement conseillée. Je l’avais dépassée mais je comptais bien y faire un stop avant de rentrer sur Corte. Elle se situe à 15km de l’île Rousse, aux portes du désert des Agriates.

On y accède à pied uniquement. On traverse tout d’abord un champ d’oliviers. Ensuite, le chemin serpente entre les buissons de ronces et d’arbustes. Je me demande si je me suis perdue. J’entends le cris des poules d’eau et je me retrouve devant un étang. Il faut traverser un ponton pour trouver du sable fin qui annonce la plage toute proche. Et là, bim, je vois cette belle langue de sable blanc entre étang et mer entourée de collines qui se déroule sur 800 mètres. Il y a peu de monde. Je me demande si elle est très fréquentée l’été. J’image que oui : ce n’est pas un lieu si secret.

img_1288img_1187img_1180ostriconi-pres-ile-rousse-jpgetang-ostriconi-corsefleuve-etang-ostriconi-haute-corseimg_1173 img_1239dunes-sable-plage-ostriconiimg_1243 plage-ostriconi-pres-ile-rousseimg_1240ostriconi-corsicaimg_1273img_1295plage-sauvage-ostriconi-corse

 

La route vers Calvi, entre mer et montagne

Quand on vient de Corte, on roule au milieu des montages et la mer surgit d’un coup au bout d’une côte. La route est très belle. Je m’arrête à toutes les villes entre l’ïle Rousse et Calvi pour boire un verre ou me poser sur la plage avec mon livre. Je fais un crochet par des villages accrochés aux pitons de granit comme Sant Antonino.

J’aime cette proximité de la montagne et la mer. On peut faire une randonnée le matin et aller se reposer sur une plage l’après-midi.

route-vers-calvi vue-sur-la-route-de-calvi-corse

L’île Rousse :

vue-depuis-phare-ile-rousse-corseile-rousse

Quelques jours en Corse

img_1102img_1085 ile-rousse-corsicaphare-ile-rousse    img_1105

Calvi :

vile-de-calvi-corsevue-depuis-citadelle-calvi img_1138 rue-vieille-ville-calvi

calvi-o-faoiSant Antonino et les petits villages perchés :

 village-sant-antoninosant-antonino-corseimg_1162 maquis-corse Séjour en Corseimg_1152

Carnet d’adresses

Où dormir à Corte?

Corte Studios Restonica –  Faubourg Scaravaglie, Corte

Où manger et boire un verre près de Calvi?

Pain de Sucre à Lumio (près de Calvi), terrasse donnant sur une plage privée. Le Risotto à l’encre de seiche, aux calamars et rougets snackés était

restaurant-bord-de-mer-calvi-pain-de-sucreCitadelle de Calvi : Ô FaO – Je suis tombée sur ce joli lieu en me promenant dans les rues colorées de la Citadelle. Un petit havre de paix où on peut manger des plats à base de produits frais et se rafraîchir avec des boissons fruitées ou non. Je conseille le thé glacé Rooibos-miel-menthe!

Ce court séjour nous a donné envie de revenir en Corse pour explorer davantage les environs de Bastia et le sud aussi, qui parait-il est encore plus beau…

Et vous, quels sont vos coup de cœur en Corse?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer